Ancien policier de New York, il gérait un réseau de jeux et de prostitution

Posté le 14 juin par Valérie dans Actualité

Un couple américain a été arrêté par la police de New York pour avoir organisé un réseau de jeux d’argent et de prostitution. L’homme faisait partie des forces de l’ordre dans sa jeunesse. Il a utilisé ses contacts ainsi que ses ressources professionnelles pour développer son affaire. Les accusés risquent jusqu’à douze ans de prison.

Un business rentable

L’histoire de Ludwig Paz est digne des meilleurs romans policiers ou films noirs. Au début de sa carrière, il intègre les forces de l’ordre et devient rapidement un élément incontournable de la police. Après quelques années de loyaux services, il décide de prendre sa retraite. À 51 ans, il se retrouve à nouveau dans les locaux de la police. Malheureusement, cette fois-ci, il se retrouve de l’autre côté de la barrière en tant que criminel. Il a en effet été arrêté pour avoir organisé un réseau illégal de jeux d’argent et de prostitution. Sa petite affaire tournait d’ailleurs à plein régime puisqu’elle lui a permis de dégager un bénéfice de 2 millions de dollars par an.

Selon l’enquête menée par les forces de l’ordre, l’homme s’est servi de sa position dans la police pour organiser son réseau. D’ailleurs, sept autres policiers ont été arrêtés avec lui. Trois sont d’anciens sergents et deux sont d’anciens inspecteurs. Chaque membre de l’équipe recevait 500 dollars pour fournir un maximum d’informations à Ludwig Paz. Il leur demandait notamment le nom des policiers sous couverture. L’enquête a également révélé que l’homme était assisté par des membres de la pègre.

Condamnation imminente

Le démantèlement du réseau de Paz a duré plusieurs mois. Il faut dire que l’organisation avait toujours plusieurs coups d’avance sur la police. Heureusement, un membre de l’équipe de Paz a retourné sa veste contre son patron. Il est d’ailleurs à l’origine de l’opération. Les policiers qui ont assisté le couple Paz dans leur petite affaire risquent jusqu’à 6 ans de prison pour complicité. Le principal accusé quant à lui pourrait passer les 12 prochaines années derrière les barreaux. Son procès est prévu pour le 27 juin. Enfin, la femme de Paz a été pour sa part condamnée à 364 jours de prison ferme.