Insolite ! Il vole 140,000$ à son patron pour tenter de doubler sa mise

Posté le 31 mai par Valérie dans Actualité

Le monde des jeux d’argent a toujours été un terrain fertile pour les histoires abracadabrantesques. Il faut dire que l’extravagance fait partie inhérente de cette industrie. Récemment, un nouveau récit a attiré toute l’attention sur cet univers atypique. Un employé japonais a volé 140 000 dollars australiens à son patron lors d’un voyage d’affaires à Melbourne afin de jouer au casino. Il espérait doubler sa mise puis utiliser ses gains pour rembourser l’emprunt sans que son débiteur s’en aperçoive.

S’endetter pour remplacer sa dette

L’histoire de Takuro Yanagida est tout à fait insolite. Ce jeune Japonais de 23 ans travaille dans une entreprise spécialisée dans le marketing sportif. Il figure d’ailleurs parmi les hommes de confiance de son patron, un certain Kotani. Il faut dire qu’ils partagent certaines passions comme celle du casino. Lors d’un voyage d’affaires en Australie, Kotani a naturellement choisi son bras droit pour l’accompagner. Malheureusement pour lui, il a commis une faute grave. Il va en effet découvrir le côté sombre de son employé. Après une journée chargée, les deux hommes décident de se relaxer à l’hôtel.

Kotani tombe rapidement dans un sommeil particulièrement profond. Takuro Yanagida va profiter de cette occasion pour sortir et découvrir la ville. Il se rend au Crown Casino de Melbourne pour s’adonner au jeu. Après quelques sessions, il sent la chance venir à lui. Il décide alors de revenir à son hôtel pour obtenir une rallonge et doubler sa mise. Il revient ensuite aux tables de jeu pour jouer son ultime coup. Celui-ci se révèle malheureusement perdant. Takuro Yanagida est ruiné, mais le pire reste encore à venir. Il doit en effet expliqué à son patron qu’il lui a volé 140 000 dollars australiens.

Naïf et désorienté

Pour pouvoir doubler sa mise au jeu, Takuro Yanagida a subtilisé 86 000 euros à son patron pendant que celui-ci était dans les bras de Morphée. Après avoir perdu l’argent, il va d’abord tenter de cacher la vérité. Il a ensuite tout avoué à Kotani en implorant son pardon. Durant son procès, il a justifié son acte par son désir de rembourser une précédente dette de 20 000 dollars envers Kotani. Le juge a estimé que le jeune salarié était plein de remords et qu’il avait agi de façon naïve. Il l’a donc condamné à 8 mois de prison.