La FDJ remplit ses caisses malgré la crise

Posté le 03 septembre par Valérie dans Actualité

Si les casinos français rencontrent toujours plus de mal à rentabiliser leur activité avec une baisse de 4,25 % de leur PBJ en 2013, la FDJ ne semble pas connaitre le même parcours. La société de jeux détenue à 72 % par l’État a en effet terminé l’exercice précédent avec un bénéfice net de 1,8 % à 12,35 milliards d’euros. Ce succès s’explique notamment par la montée en force des paris sportifs et aussi grâce aux valeurs sures de l’opérateur comme Cash.

La FDJ, en grande forme

La FDJ fait figure depuis de nombreuses années de leader incontesté du marché des jeux en France. La société possède 33 400 détaillants dans son réseau physique qui assurent 96,7 % de ses ventes et ils ont réussi l’année 2013 avec une hausse de 1,7 %.

La FDJ domine également le secteur des jeux de grattage avec son célèbre CASH qui lui a rapporté 2,07 milliards d’euros. Quant au secteur en général, il a enregistré un chiffre d’affaires en progression de 3,3 % par rapport à l’exercice précédent.

Enfin, la FDJ doit son succès à la forte hausse de 14,8 % des paris sportifs. Les jeux en ligne lui ont également permis d’afficher une croissance de 5,5 % à 410 millions d’euros. Malgré tout, l’Euro Millions qui est un jeu phare de l’opérateur a connu une baisse importante de 8,1 % en raison du manque de cycle long.

Les autres opérateurs

Si la FDJ s’en sort royalement avec ses ventes astronomiques, les autres opérateurs ne peuvent pas en dire autant. Les casinos continuent d’enregistrer des résultats négatifs tandis que le PMU devrait aussi voir ses revenus chuter de 1 %.