Le bingo peut-il sauver certains casinos français ?

Posté le 16 janvier par Valérie dans Actualité

Après un exercice marqué une nouvelle fois par une baisse du PBJ, les casinos français comptent désormais sur deux facteurs pour relancer efficacement leur activité. Le premier correspond à l’arrivée du jeu tant attendu qu’est le bingo tandis que le second repose sur le renouvellement de la clientèle.

La lueur au but du tunnel

Avec cette nouvelle baisse de 4,25 % du PBJ, les casinos français misent sérieusement sur le renouvèlement de leur clientèle pour pouvoir s’en sortir. Cette démarche viserait en particulier les 18/34 ans qui selon une enquête menée en 2013 représentent un potentiel intéressant. Cette étude quantitative menée sur un échantillon représentatif de 1 000 a révélé que les 18/34 ans sont davantage enclins à se rendre dans un casino. Leur taux de fréquentation s’élève d’ailleurs à 25 % contre 17 % pour l’ensemble des Français. Focaliser les actions marketing sur cette tranche d’âge pourrait ainsi suffire pour relancer l’industrie sur le long terme. De plus, selon cette même étude, les 18/34 ans possèdent une meilleure image des établissements de jeux (52 % contre 43 %) et ils auraient un penchant pour les jeux de tables (51 % contre 35 %). Une fois assis à une table ou devant une machine à sous, ils dépenseraient également plus d’argent que l’ensemble des Français (115 euros contre 93 euros).

Le bingo, la planche de salut des casinos

Pour retrouver une activité équilibrée, les casinos français continuent leur lutte pour obtenir le droit d’exploiter de nouveaux jeux. Après le fiasco de la bataille qui a été autorisée en 2013, ils cherchent aujourd’hui le jeu qui réussirait à attirer à nouveau les clients vers leur parc de jeux. Ce jeu providentiel pourrait bien être le bingo qui connait un franc succès en Espagne et qui est actuellement en expérimentation dans trois casinos.