Les croupiers peuvent maintenant tenter leur chance comme les autres

Posté le 30 juillet par Valérie dans Actualité

Les croupiers travaillant dans les casinos de Loto-Québec viennent de voir leur statut professionnel évoluer. Alors qu’ils ne pouvaient pas jouer à des jeux de hasard auparavant, ils peuvent désormais mises en ligne. La décision prise par Loto-Québec suscite des réactions divergentes. Si certains se disent contents de cette décision, d’autres dénoncent un problème d’éthique.

Conflit d’intérêts ?

Selon Michel Séguin, professeur à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM, Loto-Québec se place en situation de conflit d’intérêts avec cette décision de laisser ses employés miser sur des jeux en ligne. Il redoute aussi une baisse de la confiance accordée par la collectivité à la société. Une confiance qui avait déjà été ébranlée par ses nombreuses démarches commerciales visant à promouvoir les jeux d’argent qui correspondent à une hérésie par rapport à sa mission de contrôle. Selon la Société des casinos, cette décision a été prise afin de régler une injustice. Depuis 2012, les autres employés de Loto-Québec ont en effet le droit de jouer sur Espacejeux. Comme le jeu en ligne se déroule sans intervention humaine, il n’y aurait également aucun risque de perception de manque d’intégrité ou d’éthique selon le porte-parole de la SCQ.

Une limitation

Malgré tout, il est important de noter que ce nouveau privilège accordé aux croupiers ne concerne que les jeux en ligne et exclut les jeux en établissement terrestres. À noter aussi que certains croupiers n’ont pas pu bénéficier de ce privilège. C’est notamment le cas pour les croupiers de la SCQ basés en Ontario.