Un opérateur de casino en ligne écope d'une amende d'1,6£ million

Posté le 26 juin par Valérie dans Actualité

La Commission britannique des jeux en ligne a condamné un autre de ses opérateurs. Il s’agit du groupe Kindred, connu notamment pour sa marque Unibet. Il a écopé d’une amende de 1,8 million d’euros pour une faute professionnelle. Il a en effet permis à un de ses joueurs de dépenser de l’argent volé.

Faute grave

L’opérateur Kindred Group figure parmi les mastodontes de l’industrie des jeux de hasard. Il est notamment connu pour sa marque de paris sportifs et de casino en ligne Unibet. Grâce à ses nombreuses ressources, il s’est imposé comme un acteur incontournable du marché britannique. Sa notoriété et son pouvoir ne l’ont cependant pas mis à l’abri des foudres de la Commission des jeux. Celle-ci s’est intéressée au groupe après avoir reçu une information selon laquelle un de ses joueurs aurait volé près de 2 millions de livres. Après enquête, le régulateur a découvert qu’une partie de l’argent a été dépensée en ligne sur la plateforme de Kindred Group. Celui-ci a donc commis une faute grave, car la loi lui impose de vérifier les origines des fonds qui circulent sur ses sites. Il est même obligé de refuser les virements et d’alerter le régulateur si les sommes en jeu sont particulièrement élevées.

L’opérateur a toutefois laissé le joueur faire. Celui-ci a d’ailleurs procédé à une multitude de dépôts se chiffrant à plusieurs milliers de livres. Pire, il est passé du statut de simple client à celui de VIP grâce à ses dépenses. Face à de tels manquements, la Commission britannique a décidé de sévèrement sanctionner l’opérateur. Il devra rembourser les 629 000 de dépôts illégaux et payer 990 000 d’amende. Enfin, il convient de noter que Kindred Group a malgré tout des initiatives. Dès qu’il a pris connaissance de l’enquête lancée par le régulateur, il a procédé à la suppression du compte incriminé.

Toujours aussi efficace

Le marché des jeux britannique peut se targuer d’être le plus important en Europe. Il génère plusieurs milliards d’euros par an et il regroupe quelques-uns des plus gros opérateurs de l’industrie. Il peut également se vanter d’avoir le régulateur le plus strict et efficace du vieux continent. D’ailleurs, un jour à peine après avoir condamné Kindred Group, la United Kingdom Gambling Commission a sanctionné un autre opérateur. Elle a épinglé Gamesys avec une contravention de 1,4 million de livres.