Une légalisation des casinos au Japon sans les Japonais ?

Posté le 17 septembre par Valérie dans Actualité

En 2020, la ville de Tokyo accueillera les Jeux olympiques d’été. Une occasion qui permettra au Japon de doper sa croissance grâce au tourisme. Afin de mieux exploiter cet évènement sportif, le gouvernement japonais ainsi que de nombreuses personnalités souhaitent faire passer un projet de loi afin d’autoriser l’exploitation des jeux d’argent sur le sol nippon. Alors que les discussions sont en cours et que les prévisions sont positives, des nouvelles émanant du ministère de la Santé viennent chambouler les esprits.

Risque d’addiction au jeu

Selon un rapport émis par le ministère de la Santé qui date du 20 aout, 4,8 % de la population adulte nipponne présente des problèmes de dépendance au jeu. Face à cette situation alarmante, le ministère requiert l’interdiction des salles de jeu pour les citoyens locaux afin de les protéger de ce fléau.

Il est à rappeler que le Japon possède une macabre réputation en ce qui concerne la dépendance et les dettes de jeux non-remboursées. Les créanciers ne se contenteraient pas de réclamer leurs dus, mais ils vont jusqu’à menacer leur client. Du coup, face à la pression et à la honte sociale, des milliers de Japonais se suicident chaque année dans les bois en se pendant.

Pour endiguer ce phénomène et éviter tous risques de dépendance à grande échelle, les futurs casinos nippons pourraient ainsi être interdits aux joueurs locaux. L’affaire sera étudiée lors de ce mois de septembre.

Pas de danger pour le projet

Malgré tout, cette demande du ministère ne devrait pas nuire à l’avancement du projet de loi pour l’ouverture du marché des jeux d’argent au Japon. D’autant plus que selon les prévisions, les casinos permettraient d’attirer plus de touristes que les 10 millions de l’année dernière.