VideoSlots et Casumo écopent de fortes amendes en Angleterre

Posté le 20 décembre par Valérie dans Actualité

La Commission Britannique vient à nouveau de frapper. Cette fois-ci, elle a sanctionné deux des plus importants casinos en ligne de son marché. Le premier est le célèbre Casumo et le second est VideoSlots. Ils ont respectivement écopé d’une amende de 5,8 millions de livres et de 1 million de livres.

Toujours aussi ferme

La Commission Britannique est réputée pour être un des régulateurs les plus stricts au monde. Elle est notamment connue pour ses lourdes sanctions. Si elle impressionne autant par rapport à ses homologues, cela s’explique par le contexte dans lequel elle exerce son rôle d’autorité de régulation. Elle opère en effet sur un marché particulièrement important qui accueille plusieurs opérateurs d’envergure. Face à de telles puissances, il serait facile de se laisser intimider. Cependant, la United Kingdom Gambling Commission ne s’est jamais démontée face à ces ogres financiers et politiques. Elle sanctionne sévèrement chaque acteur qui refuse de jouer selon les règles.

Récemment, elle a à nouveau exercé son pouvoir et son autorité. Elle s’est attaquée à VideoSlots, un casino en ligne réputé grâce à son catalogue. Elle lui reproche de ne pas avoir enquêté dans le cas de certains gros déposants. Selon la loi, un opérateur est dans l’obligation de s’assurer qu’un joueur dispose des fonds nécessaires pour réaliser d’importantes dépenses au jeu. S’il repère une anomalie dans les comptes de ce dernier, il doit intervenir et refuser ses dépôts. Malheureusement, il est rare que les casinotiers agissent ainsi. L’appât du gain se révèle en effet trop fort. VideoSlots a été condamné à une amende d’un million de livres.

Casumo sévèrement sanctionné

VideoSlots s’en est bien sorti par rapport à Casumo. Ce dernier a en effet écopé d’une amende particulièrement salée de 5,8 millions de livres. Ce montant s’explique par le nombre important de manquements aux règles fait par l’opérateur. Selon la Commission Britannique, plusieurs de ses joueurs ont été signalés comme potentiellement compulsifs. Le casino aurait également autorisé 3 personnes enregistrées comme dépendantes au jeu à créer un compte. À noter que cette sanction figure parmi les plus lourdes imposées par le régulateur. Le record remonte cependant à 2017 lorsqu’il a condamné 888 Holdings à régler 7,8 millions de livres pour non-respect des dispositifs de protection des joueurs à risque.